Natur' Agneau - Transformation fromagère brebis chèvres - Ferme de découverte

1 2 Suivante Fin

Levé à 6h00
      Après un petit déjeuner suffisant pour fournir l'énergie nécessaire jusqu'au déjeuner, nous allons jusqu'à la bergerie après avoir chargé les bidons, pris dans la fromagerie, qui serviront au transport du lait et ceux contenant le lactosérum de la fabrication de la veille.
      Ce dernier est distribué dans les bacs prévus à cet effet à côté de la bergerie. Il régale les chèvres avant de rentrer. Il constitue un excellent complément alimentaire.

Arrivée à la bergerie
      On distribue la ration journalière d'aliments aux chèvres et aux brebis.
      On prépare le chariot de traite et on rentre les bêtes qui ont passé la nuit à l'extérieur (d'avril à novembre) et attendent derrière la barrière.
      Elles prennent chacune une place face à la crèche (couloir d'alimentation).


C'est la traite

Filtrage du lait
      Le lait est ensuite filtré et vidé dans un bidon.

Tétée
      Chèvres et brebis sont lâchées dès la fin de la traite ainsi que leurs petits qui vont finir de vider les tétines de leur mère.

Chacun son tour
      Le temps que Marc continue à faire le tour des autres animaux de la ferme pour les soigner.

      Vers la fromagerie

      Béatrice va faire les fromages :
      Le lait est transporté dans un chariot  jusqu'à la fromagerie, attenante à la maison d'habitation


Transformation
      et sera transformé en fromages de technologies et de tailles diverses
      (cabécous - palets - briques - tomes - galinous).

Sortie au pâturage
Chèvres et brebis ayant mangé, elles sont sorties, ainsi que les chevrettes et agnelles pour la journée, sur les parcelles les moins éloignées de la bergerie. Parfois, si nous avons du temps, nous allons les garder sur les chemins et/ou bois où elles trouvent de quoi varier leur alimentation habituelle.

      Toute manipulation ou déplacement de troupeau se fait avec l'aide des Labrits (Bergers des Pyrénées) qui évitent bien des pas de course aux bergers !


Midi et début d'après-midi
      Repas et repos bien mérité ! Sauf pendant la fenaison où le travail des foins est prioritaire car le temps, dans notre région, peut vite tourner à la pluie. Et il faut plusieurs jours et beaucoup de sueur pour transformer l'herbe en ballots de foin même si les machines sont là (faucher - remuer - endainer - botteler).
      Ayant une petite exploitation, les travaux agricoles sont fait par un entrepreneur mais nécessitent malgré tout de l'aide de notre part.

1 2 Suivante Fin

EARL Béatrice CHABANIER - VOLZAC 15100 ST FLOUR - Tél. 0471600202

Copyright©2022 ISAGRI (1.22). Français

Langues