Natur' Agneau - Transformation fromagère brebis chèvres - Ferme de découverte

Lait et fromages de chèvres et de brebis

Parents pauvres des produits laitiers, les laits et fromages de chèvre et de brebis ? Pas du tout ! Pour leurs qualités nutritionnelles, leur bon goût et la place essentielle qu'ils tiennent depuis la nuit des temps dans l'histoire de l'humanité, ils sont plus qu'à l'honneur dans notre exploitation.

Il y a eu la célèbre chèvre Amalthée, nourrice de Zeus. Il y a eu Homère, qui célébra dans l'Iliade les propriétés reconstituantes du fromage de chèvre. Et de tous temps, chez les Hébreux et les Grecs, à la Renaissance ou dans les Antilles du siècle dernier, il y a eu des chèvres pour allaiter les enfants. C'est dire l'importance de cet animal dans l'histoire de l'homme… Appréciés pour les fromages dont ils sont à l'origine, les laits de chèvre et de brebis sont aussi réputés pour être des alternatives possibles en cas d'allergie aux protéines de lait de vache. Mais ce ne sont pas leurs seules qualités. Riche en acides gras essentiels, en calcium (8% de plus que dans le lait de vache), en potassium, en sélénium et en vitamine A, le lait de chèvre contient des protéines faciles à digérer, comparables à celles du lait maternel. Quant au lait de brebis, il contient plus de calcium, de protéines, de phosphore et de vitamines D, C, B2 et B6 que le lait de vache.
        
Le saviez-vous ?
Premier ruminant domestiqué par l'homme, la chèvre est aussi réputée pour sa viande que pour son lait, auquel on a de tous temps attribué de saines vertus. Né en Asie mineure, l'élevage de cet animal intelligent au fort caractère s'est répandu en Asie et en Afrique avant d'atteindre l'Europe centrale au IIe siècle avant notre ère. Compagne de l'homme aux périodes difficiles, la "vache des petites gens" a vu son élevage se raréfier partout où le niveau de vie s'est amélioré au cours des siècles.
Chèvres et brebis sont des animaux rustiques qui résistent bien au froid, supportent l'élevage en extérieur aussi bien qu'en bergerie mais craignent humidité et courants d'air.

Le saviez-vous ?
On compte environ un milliard de moutons dans le monde. C'est l'espèce de mammifère domestiqué la plus répandue. En France, où l'on compte plus d'une trentaine de races de moutons pour environ 6 millions de têtes, c'est la seule production agricole possible dans certaines régions. Elevée par l'homme depuis des millénaires, la brebis tient une place importante dans les textes mythologiques, religieux et littéraires. Pour son lait (fromages), sa viande (gigot) et sa laine, cet animal sociable et docile nous est indispensable.

Allergie ou intolérance ?
Parce que la confusion règne, il est bon de le préciser. L'allergie au lait n'a rien à voir avec l'intolérance au lactose. L'intolérance signifie l'absence partielle ou totale de l'enzyme (lactase) permettant de digérer et de métaboliser le lait (par assimilation du lactose). Il n'y a pas alors de réaction du système immunitaire mais des problèmes de digestion, ballonnement… contrairement à l'allergie aux protéines de lait de vache qui peut engendrer des manifestations cutanées, des rhino-pharingites et des troubles gastriques et du sommeil.
Vous présentez une intolérance ? Sachez que les yaourts et laits caillés sont plus pauvres en lactose et que les fromages n'en contiennent pas du tout !

EARL Béatrice CHABANIER - VOLZAC 15100 ST FLOUR - Tél. 0471600202

Copyright©2022 ISAGRI (1.22). Français

Langues